CDC Habitat devient actionnaire de référence de la SEMADER

La montée au capital a été actée lors de l'assemblée générale de la SEMADER le 31 octobre 2019.

CDC Habitat devient actionnaire de la SEMADER à hauteur de 40%*, au travers d’une augmentation de capital. « Notre objectif est de pérenniser l’activité de la SEMADER alors que les bailleurs sociaux sont très dispersés à la Réunion, explique André Yché, président du Directoire de CDC Habitat. Cette première montée en capital permettra donc à la SEMADER de se renforcer et d’accélérer ses opérations de construction et de rénovation déjà en cours ».

La Communauté Intercommunale des Villes Solidaires de l’Île de la Réunion (CIVIS) est étroitement associée à cette évolution capitalistique : elle restera le premier actionnaire jusqu’à la fin de l’année 2020, période à laquelle CDC Habitat procèdera à une nouvelle augmentation de capital et deviendra l’actionnaire majoritaire de la SEMADER. La CIVIS continuera de présider le conseil d’administration de la SEMADER et participera à la prise de décision. « Le maintien de la gouvernance du logement social au niveau local est déterminante : à la fois par souci d’efficacité et parce que nous sommes au service des Réunionnais », rappelle André Yché.

Les salariés de la SEMADER ont également été associés à cette démarche de relance de l’activité : le Conseil Social de l’Entreprise, consulté le 4 juillet dernier sur ce projet, a ainsi donné un avis favorable unanime à cette évolution.

Optimiser l’organisation des logements sociaux sur le territoire réunionnais

À la fin de l’année 2020, la SEMADER deviendra donc une Société Immobilière d’Outre-Mer (SIDOM) à participation majoritaire de CDC Habitat. Elle bénéficiera de l’assise financière du Groupe, de ses capacités de maîtrise d’ouvrage et expertises techniques. L’opération bénéficie de l’avis favorable des Collectivités Locales et du Ministère des Outre-Mer. « Sur le court terme, ce rapprochement permettra à la SEMADER d’aller plus loin et plus vite dans ses programmes de construction de nouveaux logements et de rénovation du parc social existant, explique André Yché.

Ce rapprochement participe au mouvement de consolidation des nombreux acteurs du logement social à la Réunion. Ainsi, la possibilité d’associer les équipes d’aménagement de la SEMADER et de la SIDR sera étudiée, tout comme toute opportunité de mutualiser des ressources et collaborateurs. « À terme, la SEMADER pourra s’ouvrir à l’Océan Indien, avoir son propre pôle d’aménagement et de maîtrise d’ouvrage public, ainsi qu’un pôle habitat », conclut André Yché.

* en comptant la participation du groupe Caisse des Dépôts